lundi 29 juillet 2013

Un site pour le Cercle Des Amis d'Assia Djebar

Le Cercle Des Amis d'Assia Djebar a crée son site pour vous faciliter l'accès aux différentes rubriques. 
Le site remplace le blog qui ne sera plus fonctionnel dans les prochains jours. Vous pouvez dès maintenant vous rendre sur

mercredi 24 juillet 2013

Compte-rendu de l'Assemblée Générale

ASSEMBLEE GENERALE  du Cercle des Amis ASSIA DJEBAR

Dimanche 30 Juin 2013

PONTOISE

***************************************
Présentation

Le Cercle des amis d’Assia Djebar est une association loi 1901 crée en 2009. Son existence remonte à 2005 sous le nom du club de lecture Assia Djebar. Cette association  a pour objectif d’organiser différents évènements littéraires et cinématographiques autour de l’œuvre d’Assia Djebar ou les thèmes abordés par elle. Les rencontres ont lieu tous les deux mois environ autour d’un livre, un thème ou un invité convié à la séance. Depuis sa création, près de quarante évènements ont été organisés dont une journée d’études en 2010 et une soirée lecture avec Assia Djebar, l’invitée de cette soirée. Le cercle a publié son premier ouvrage en 2012, LIRE ASSIA DJEBAR! chez La cheminante.

Membres du bureau 

Amel Chaouati : Présidente
Lisa Fransson: Secrétaire
Malek Fekhar : Trésorier-comptable.

Evénement 2012

- Paris : Les enfants du nouveau mondeRencontre organisée autour de ce roman, réédité chez l’éditeur Points, le 23 février 2012.
- Paris : Mounira Chatti : « Création féminine au Maghreb et au Moyen Orient »
-Paris : Lectures sur la langue maternelle.
- L'Haÿ-les-Roses : Sortie du livre « Lire Assia Djebar ! »Salon International du Livre et des Arts.
- Paris : Aziz NAMANE : « Infatigable mais anonyme marche dans la mémoire »
- Djibouti : Participation au colloque sur la langue maternelle : « Maintenant que tu as muri, comment te transcrire ? ». Amel Chaouati a présenté la conférence « Une francographie au service des langues orales.” (Voir le blog)

Projets 2013-(2014)

Nous avons consacré la saison à la promotion  du livre LIRE ASSIA DJEBAR ! ce qui a impliqué des participations et des lectures en France et à l’étranger.


Le grand événement de l’année : Un colloque International en Algérie qui aura lieu le 9-10-11 Novembre, à Tizi-Ouzou et organisé avec Le laboratoire d’analyse du discours et la faculté des lettres et des langues de l’université Mouloud Mammeri : « L’expérience créative de Assia Djebar, Assia Djebar ou l’œuvre d’une vie. »

En 2014, HOMMAGE A ASSIA DJEBAR. En partenariat avec L’Institut Français d’Alger, un hommage important à l’écrivain sera rendu à Alger et probablement dans d’autres villes du pays. Il y aura une conférence, lecture, projection et exposition.

Comptes Prévisionnel 2013

Une demande de subvention nous a été refusée l’an dernier. L’association fonctionne uniquement sur la base des adhésions et de dons et de la vente du livre Lire Assia Djebar !. C’est pourquoi, nous avons à développer le nombre d'adhérents ainsi que les donateurs qui ont un rôle important dans le fonctionnement de l’association ainsi que dans la réalisation des projets de plus en plus importants.
Nous allons réitérer une demande de subvention pour l’année 2014.

Reprise des activités du Cercle

Les activités du Cercle reprendront en octobre avec les rencontres habituelles sur Paris et ailleurs. Nous participerons au Salon des éditeurs indépendants à Paris le 15 et 17 novembre.

samedi 15 juin 2013

Vidéo de la conférence à la bibliothèque de Clermont-Ferrand

Vous pouvez visionner l'intégralité de la conférence donnée par Amel Chaouati et Max Véga-Ritter: Les enjeux de la transmission dans la fiction d’Assia Djebar : Blessures et bonheur. 
Elle a eu lieu à la Bibliothèque Universitaire de Clermont-Ferrand, le 23 mai dernier.

vendredi 7 juin 2013

Projection-Débat


Le Cercle des Amis d'Assia Djebar organise une projection-débat
 
                                                          

La langue de Zahra, (93'. 2011)
 
Un film de Fatima Sissani


 
Le débat aura lieu entre la réalisatrice, Fatima Sissani et la romancière Hemley Boum
 
 

 
 Vendredi 21 juin à 18h

BRIC A BRAC
108 Rue Oberkampf, 75011 Paris

(Métro: Parmentier, Rue Saint-Maur, Ménilmontant)
 

 


ENTREE LIBRE

 
Synopsis
 
Les Kabyles existent d’abord par la parole. Chaque geste, chaque instant de leur quotidien peut donner lieu à une langue de vers, de métaphores, de proverbes... Ne dit-on pas que dans ces contreforts montagneux dont ils sont les hôtes, la joute oratoire était un exercice courant ?
Une réalité qu’on se représente mal lorsque l’on plonge dans la société de l’immigration où ces hommes et femmes, souvent analphabètes, sont relégués exclusivement au rang d’ouvriers et de femmes au foyer…On imagine alors mal les orateurs qu’ils deviennent lorsqu’ils retournent dans leur langue.
 

Fatima Sissani
 
Née en Algérie, Fatima Sissani vit en France depuis l’âge de 6 ans.  Journaliste, elle a réalisé des émissions et des reportages pour des radios libres ainsi que des documentaires et des portraits pour France culture. La langue de Zahra constitue son premier film. A l’image de ce documentaire, l’ensemble de son travail est dominé par la question de l’exil : « En réalité, celui-ci m’obsède, me fascine, me colle à la peau et finit toujours par revenir par une petite porte. Cette fois c’est ma mère qui l’a poussée. Je l’ai laissée s’y engouffrer car je savais que le moment était venu de l’interroger sur ces morceaux de vie que je n’ai pas trouvé le moment ou peut-être l’audace de questionner.»
Le film a obtenu trois prix:
1er prix du documentaire au Festival Vues d’Afrique à Montréal du 27 avril au 6 mai  2012
1er prix du Festival du cinéma amazigh de Tizi Ouzou du 25 au 28 mars 2012
1er prix du Festival Issni N’ourgh du cinéma amazigh à Agadir du 6 au 9 octobre 2011

 
Hemley Boum
 
 
"Née en 1973 à Douala au Cameroun, Hemley Boum aspire très tôt à la découverte du vaste monde. Le choix des sciences sociales option anthropologie n’est dès lors pas anodin et servira plus tard son écriture. L’obtention de sa maîtrise à l’Université Catholique d’Afrique Centrale lui permet de passer le concours d’entrée de l’Université Catholique de Lille.
Hemley bascule des pluies tropicales à la grisaille humide et froide d’une ville du Nord de la France, dont elle retient pourtant trois années d’études où elle s’est amusée. Se dessine alors un certain regard sur le monde, les gens et la vie, qui caractérise son écriture, pleine d’humour."


Bibliographie
Elle vient de publier son second roman Si d'aimer...  chez La Cheminante (2012). Il était en lice pour le Prix littéraire Kourouma 2013 du Salon international du livre de Genève.

Son premier roman, Le clan des femmes a été publié chez L'Harmattan en 2011.

vendredi 17 mai 2013

Colloque international en Algérie sur l'oeuvre d'Assia Djebar

Le Laboratoire d’analyse du discours et la faculté des lettres et des langues de l’université Mouloud Mammeri, Tizi-Ouzou (Algérie) en collaboration avec Le Cercle des Amis d’Assia Djebar, Paris (France), organisent un Colloque international sur l’œuvre d’Assia Djebar:

 L’expérience créative de Assia Djebar
Assia Djebar ou l’œuvre d’une vie

 

Le 9-10-11 novembre 2013


Argumentaire :

L’œuvre plurielle de l’écrivain algérienne Assia Djebar témoigne d’une longue et riche expérience créative dans la production littéraire et cinématographique fondée sur le questionnement et marquée par la quête et l’expérimentation.

Depuis son premier roman, La soif (1957) jusqu’au dernier, Nulle part dans la maison de mon père (2007), elle soumet ses œuvres à l’expérimentation à partir d’un important travail sur la langue et par l’investissement de son encyclopédie culturelle à l’exemple de l’art, de la littérature, de la mémoire féminine et de l’Histoire, notamment l’Histoire de la colonisation de l’Algérie  élément apparent dans la majorité de ses romans. La femme et son rapport à l’homme, sujet central dans l’œuvre, occupe des espaces de réflexions symboliques permettant d’interroger sa situation et son statut, hier et aujourd’hui.

Partant du fait que la littérature, le roman en particulier, est une représentation culturelle d’une société, reflétant sa structure anthropologique, son imaginaire, ainsi que son mode relationnel à l’Autre; et partant d’une vision contemporaine de la littérature définie comme un espace dialogique ouvert qui permet d’exprimer clairement les conflits intérieurs et extérieurs de l’individu et de la société, le parcours créatif d’Assia Djebar depuis plus d’un demi-siècle, caractérisé par la multiplicité des genres (romans, nouvelles, pièces de théâtre, poésies, cinéma, etc.) peut donner un éclairage sur un certain nombre de problématiques en lien avec la société algérienne. En effet, l’important travail expérimental par l’écriture et le cinéma sur cette société, nous permet de soulever de nombreux questionnements parmi lesquelles:  

- Assia Djebar est-elle parvenue en écrivant dans la langue de l’Autre à exprimer les différentes expériences du peuple algérien durant la colonisation et après l’indépendance, à réduire les fendillements de la mémoire et à élaborer sa propre théorie sur la crises des identités dans la société?

- A-t-elle réussi à modifier l’image de l’Algérien et édifier des passerelles pour un dialogue civilisationnel avec l’Autre?

- Quel serait l’influence de son travail littéraire et cinématographique sur la production culturelle algérienne contemporaine?

On tentera de répondre à ces questions à travers les axes suivants:
1- L’Histoire comme thème d’écriture dans l’œuvre d’Assia Djebar.
2-  La problématique de la langue et de l’écriture chez Assia Djebar.
3- L’expérience cinématographique d’Assia Djebar.   
4- Modernisme et procédés d’expérimentation dans l’ensemble de l’œuvre.
5- La vision du monde d’Assia Djebar et sa position vis-à-vis de la culture de l’Autre.
6- Rôle de la traduction dans la restitution de la littérature d’Assia Djebar.
7- La trace de cette œuvre dans les créations contemporaines des écrivains et cinéastes algériens.

Présidente du colloque : Dr. Amina Belaala, Ummto.

Comité scientifique :

 - Dr. Boudjemaa Chetouane, Ummto, président du Comité scientifique. 
- Mme. Amel Chaouati, Présidente du Cercle des Amis d’Assia Djebar.
- Dr. Hamou L’Hadj Dehbia, Ummto.
- Dr. Raouia Yahiaoui, Ummto.
- Dr. El’Abes Abdouche, Ummto.
- Dr. Samya Daoudi, Ummto.
- Dr. Amar Ghendouzi, Ummto.
- Dr. Hamid Ameziane, Ummto.
 
Enseignants consultés :

- Dr. Abdelmalik Mortadh, Université d’Oran.
- Dr. Abdellah Al Achi, Université de Batna.
- Dr. Abdelhamid Bourayou, Université d’Alger.
- Dr. Lakhdar Djamaï, Université d’Alger.
- Dr. Badiaa El Tahri, Université d’Agadir (Maroc).
- Dr. Youcef Ouaghlissi, Université de Constantine.
- Dr. Rachid Ben Malek, Université de Tlemcen.
- Dr. Mohamed Tahrichi, Université de Béchar.
- Dr. Lahcène Kroumi, Université de Béchar.
- Dr. Habib Mounsi, Université de Sidi- Bel- Abbès.
- Dr. Abdelhamid Hima, Université de Ouargla.
- Dr. Hatem Al Fatnassi, Université de Sousse (Tunis).
- Dr. Clarisse Zimra, Université Southern Illinois University (USA).
- Dr. Kiyoko Ishikawa, Department of International Culture- Hamamatsu-shi (Japon).
- Dr. Hibo Moumin Assoweh, Université de Djibouti (Djibouti).
- Dr. Hervé Sanson, université d’Aix-la-Chapelle (France).
- Dr. Denis Legros-Laboratoire CHART, Université Paris 8 (France). 
- Dr. Charles Bonn, Université de Lyon (France).
- Dr. Mounira Chatti, Maitre de conférences en disponibilité et romancière (France).

Comité d’organisation:

- Aziz Namane, Ummto, président du comité d’organisation.
- Semch-Eddine Chergui, Ummto.
- Saliha Merabti, Ummto.
- Chama Mekli, Ummto.
- Hacène Halouane, Ummto.
- Samia Mechtoub, Université de Boumerdès.
- Letimi Mourad, Ummto.
- Khadidja Hami, Ummto.
- Mohamed- Seghir Nabil, Ummto.
- Amine Flissi, Ummto.
- Djamel Abdelli, Ummto.
- Lynda Keddir, Ummto.
- Wahiba Matouk, Ummto.
 
Dates importantes:

- Les langues de communication retenues sont l’arabe, le français et l’anglais.
- Les titres et les résumés des communications doivent parvenir au plus tard le 25 juin 2013.
- Les textes des communications intégrales doivent parvenir au plus tard le 06 octobre 2013.
- Les résumés et les communications doivent parvenir à l’adresse suivante : coldjebar.lad@gmail.com
Téléphone et faxe : 0021326213291

 
Fiche de participation:
 
Prénom et nom du participant :
Université :
Adresse personnelle :
Adresse électronique :
Téléphone et faxe :
Axe de la communication :
Intitulé de la communication :
Résumé de la communication :

jeudi 16 mai 2013

LIRE ASSIA DJEBAR! : Compte-rendu des lectures-dédicaces en Algérie

Lectures-dédicaces autour de l'ouvrage collectif 
 LIRE ASSIA DJEBAR! 
 
Par Anne-Marie Carthé et Amel Chaouati
 
Alger, Tizi-Ouzou, Sidi Bel Abbes
Du 04 au 11 mai 2013
 
Par Amel Chaouati 
 
Du 4 au 11 mai dernier, je me suis rendue avec Anne-Marie Carthé, l'une des auteurs de LIRE ASSIA DJEBAR! pour présenter l'ouvrage collectif dans trois villes d'Algérie;  d'abord à Alger (04 mai), puis à Tizi-Ouzou (07 mai) et enfin à Sidi Bel Abbes (11 mai).
Le périple littéraire financé par les deux participantes, n'aurai pu se faire sans la complicité et l'engagement de nombreux protagonistes que je voudrais saluer ici. Tout d'abord à Anne-Marie Carthé qui a porté généreusement ce projet avec moi ( http://carthe.jimdo.com ) . Ma reconnaissance revient particulièrement à notre exceptionnelle éditrice, Sylvie Darreau de La Cheminante  (http://www.lacheminante.fr/index.cfm ) qui m'avait promis de rendre notre livre disponible en Algérie et surtout accessible à la bourse du lecteur algérien au regard de son prix en France. Monsieur Boilattabi, diffuseur du livre en Algérie nous a permis d'avoir l'ouvrage essentiellement à Alger mais aussi à Tizi-Ouzou et à Sidi Bel Abbes. Il nous a aidé à nous mettre en lien avec trois libraires exceptionnels qui nous ont ouvert leurs librairies spontanément, montrant un enthousiasme sans précédent et déployant une énergie qui nous émeut encore. C'est pourquoi je voudrais remercier Madame Soal, directrice de la librairie Kalimat à Alger, Monsieur Cheikh directeur de la librairie Multi-livres de Tizi-Ouzou, la plus ancienne librairie de la ville et l'une des rares en Algérie à être transmise sur trois générations! Ma reconnaissance revient également à Monsieur Mohamed-Senni directeur de la librairie de El Kacem à Sidi Bel Abbes transformant une modeste rencontre en événement grâce à la complicité de l'équipe du journal bel-abbes.info qui a saisi cette occasion littéraire pour lancer son premier forum du journal. Nous les remercions pour leur généreux accueil tout le long de notre séjour dans la très jolie ville de Sidi Bel Abbes.
De nombreux journaux et médias algériens ont parlé de nos rencontres. Nous vous invitons à découvrir les différents articles selon l'ordre des événements:
 
Alger
 
 Le journal EL WATAN
ASSIA DJEBAR: Hommage
 
 Le journal HORIZONS
 Pour mieux connaître Assia Djebar
 
Le journal BEL ABBES INFO
A la reconquête des origines?
 
 
video
 
Images de la rencontre à la librairie Kalimat, Alger
 
 
Tizi-Ouzou
 
Journal LIBERTE
Amel Chaouati et Anne-Marie Carthé à Tizi Ouzou. "Lire Assia Djebar" vu par le Cercle de ses… amis !
 
LE SOIR D'ALGERIE 
 
Sidi Bel Abbes
 
JOURNAL  bel-abbes.info
 «Cercle des Amis de Assia DJEBAR» : Entretien avec: Amel CHAOUATI et Anne-Marie CARTHE
 
 Le cercle des amis d’Assia Djebar raconté par Amel Chaouati et Anne-Marie Carthé à Sidi bel abbès dans « Lire Assia Djebar »
 
LE CERCLE DES AMIS D’ASSIA DJEBAR SUR LES BORDS DE LA MEKERRA
 
ASSIA DJEBAR: « POLEMIQUE DES LANGUES? »
 
Assia Djebar: l’écouteuse du silence.
 
Afrikinfos.com: Les cercle Des Amis d'Assia Djebar à Sidi Bel Abbes
 
Journal  Echos de Si Bel Abbes: "Lire Assia Djebar", un recueil en hommage à Assia Djebar
 
Mon journal: Le cercle des Amis d'Assia Djebar à Sidi Bel Abbes: "Lire Assia Djebar"
 
 
 
 
 
Amel Chaouati à Sidi Bel Abbes
 
 
 
Anne-Marie Carthé à Sidi Bel Abbes




Lectures-dédicaces de l'ouvrage LIRE ASSIA DJEBAR! dans le Val d'Oise

Le Cercle vous convie à une séance de lectures et dédicaces de notre ouvrage collectif LIRE ASSIA DJEBAR!, en présence de Anne-Marie Carthé et Amel Chaouati au Théâtre 95 à Cergy Préfecture dans le cadre du deuxième festival des cultures  africaines:

samedi 18 mai de 11h à 12h.

Voir tout le programme sur http://www.theatre95.fr/pages/2e-festival-des-cultures-africaines

 N.B: la première séance de lectures-dédicaces a eu lieu mercredi 15 mai.

 



    








Le Cercle Des Amis d'Assia Djebar à la bibliothèque Universitaire de Clermont-Ferrand

Amel Chaouati, coordinatrice de l'ouvrage collectif LIRE ASSIA DJEBAR! et Max Vega-Ritter co-auteur vous invitent à une conférence organisée par la bibliothèque universitaire de Clermont-Ferrand

Les enjeux de la transmission dans la fiction d’Assia Djebar :
blessures et bonheur

Bibliothèque Lettres et Sciences Humaines Lafayette - Salle Massillon - 1er étage
Jeudi 23 Mai, 2013 - 18:30 - 20:00
 
http://bibliotheque.clermont-universite.fr/culture-science/rencontres_bul/autour-assia-djebar


lundi 6 mai 2013

Le cercle Des Amis d'Assia Djebar sur le journal Bel Abbès Info


À LA RECONQUÊTE DES ORIGINES ?
Par Mohamed Senni.
Aujourd’hui, samedi 4 mai 2013, a eu lieu, en présence de représentants de la presse et d’un public très attentif une vente-dédicace du livre « Lire Assia Djebar ! », largement expliqué par deux membres du « Cercle ». Ce livre a été écrit conjointement par onze auteurs des quatre coins du monde et qui partagent en commun une passion débordante  pour notre grande icône nationale. De plus il est agrémenté par des poèmes jalonnant les onze textes et composés pour Assia Djebar par Madame Anne-Marie Carthé, plasticienne, auteure, membre du «Cercle » et native de Sidi-Bel-Abbès. Cette manifestation a eu lieu à la librairie « KALIMATE » sise à l’angle du Boulevard Victor Hugo et la rue Didouche Mourad, en plein cœur de la Capitale. Cette première manifestation, décidée par Madame Amel Chaouati est-elle annonciatrice d’une embellie littéraire que nos intellectuels demandent du tréfonds de leurs tripes? Plût à Dieu qu’il en soit ainsi. Si tel est le cas, formulons le vœu pour que cette bouffée  d’oxygène puisse toucher  les grandes villes de notre Pays. A Alger succédera Tizi-Ouzou le 7 mai 2013.
Nous laissons, ci-après, le soin aux  initiateurs de ce Cercle de le présenter à nos lecteurs.

Lire la suite de l'article sur http://bel-abbes.info/?p=17291

Un article sur le même journal est consacré à l'écrivain:
Assia Djebar: Le joyau tombé du ciel

Abdelhamid ABDEDDAIM.

Feu scintillant dans une galaxie culturelle abandonnée, voire mutilée, il va de soi aux  civilisations – phares du moment, notre étoile brille parmi les Immortels d’une illustre Institution française fondée en 1635 par le Cardinal de Richelieu avec, pour objectifs, principalement de veiller sur la langue française en lui fixant des règles pour la rendre pure et compréhensive par tous. Elle se compose de quarante membres dont notre compatriote Assia Djebar, élue par ses pairs le 26 juin 2005 en remplacement de Georges Vedel. Assia Djebar, née Fatima-Zohra Imalayène à Cherchell le 30 juin 1936 est une écrivaine d’expression française, auteure de romans, d’essais et de poésie. Le théâtre ne fut pas moins délaissé ainsi que le cinéma pour lequel elle a réalisé quelques films dont « La nouba des femmes de Chenoua (1978) » et « La zerda et les chants de l’oubli (1982) ».

Lire la suite sur http://bel-abbes.info/?p=16756

jeudi 11 avril 2013

Le Cercle Des Amis d'Assia Djebar en Algérie

La plasticienne, auteure et membre du Cercle Anne-Marie CARTHE et la présidente du Cercle, coordinatrice du collectif LIRE ASSIA DJEBAR!, Amel CHAOUATI se rendent prochainement en Algérie pour des conférences, lectures et signatures de l'ouvrage dans trois villes du pays. Voici l'ensemble du programme:

Samedi 04 mai 14h30 (Alger): Librairie Kalimat. 27 Avenue Victor Hugo. Lecture/signature.
 
Mardi 07 mai 13h30 (Tizi-Ouzou): Librairie Multilivres Cheikh. 19 Rue Abane Ramdane. Lecture/Signature.
 
Samedi 11 mai 10h (Sidi Bel Abbès). Hôtel Benitala. N° 152 / 7 Boulevard Ahmed Zabana.
Conférence: LIRE ASSIA DJEBAR!
 
Vous pouvez lire deux notes de lecture:
Yahia BELASKRI, écrivain:
http://assiadjebarclubdelecture.blogspot.fr/2013/01/nous-sommes-heureux-de-decouvrir-la.html

 Arabian People et Maghrebian world, blog d'information culturelle sur le Maghreb et le Machrek:
Couverture: Anne-Marie Carthé
 
 
 
N'hésitez pas à diffuser ce programme autour de vous.
 

lundi 1 avril 2013

Le Cercle Des Amis d'Assia Djebar à Marciac

 
Le Cercle des Amis d'Assia Djebar est convié le 05 avril 2013 à 18h30 à l'espace Eqart à Marciac dans le cadre de la manifestation culturelle Cultures d'Afrique organisée par la médiathèque de Marciac et l'exposition d'Anne-Marie Carthé.
Pour connaître le programme cliquez sur les images.
 





samedi 16 mars 2013

Le Cercle Des Amis d'Assia Djebar au Salon du Livre à Paris

Le Cercle Des Amis d'Assia Djebar présente son ouvrage collectif LIRE ASSIA DJEBAR!
au Salon du livre à Paris.
Anne-Marie Carthé, plasticienne et auteure, à l'origine de la couverture du livre et Amel Chaouati, présidente du Cercle et coordinatrice de l'ouvrage, seront heureuses de vous rencontrer  au niveau du stand de la maison d'édition La Cheminante (T71)www.lacheminante.fr .
 
Voici le programme des signatures
 
samedi 23: 15h-18h. Anne-Marie Carthé et Amel Chaouati
dimanche 24: 15h30-18h30. Anne-Marie Carthé et Amel Chaouati
lundi 25: 10h30-13h30.Anne-MArie Carthé
 

 
 
 
Ecoutez le poème d'Anne-Marie Carthé dédié à Assia Djebar
(D'autres poèmes en référence à l'écrivain sont à découvrir sur Youtube et sur le site de la plastienne http://carthe.jimdo.com)
 

dimanche 10 mars 2013

LIRE ASSIA DJEBAR! dans les librairies algériennes

Nous informons les lectrices et les lecteurs d'Assia Djebar en Algérie que notre ouvrage collectif LIRE ASSIA DJEBAR! est en vente dans les librairies d'Alger.
Voici la liste des librairies: 
*Librairie Kalimat
*Librairie des arts et des lettres
*Librairie de l'esplanade (Ryadh el Feth)
*Librairie de la renaissance (Ryadh el Feth)
*Librairie du Tiers Monde
*Librairie de l'aéroport Houari Boumediene
 
Le livre sera en vente à Sidi Bel Abbès et dans d'autres villes d'Algérie dans les temps prochains. Nous communiquerons les noms des villes dès que nous sommes en mesure de le faire .

Nous vous informons également que des séances de lectures et de signatures en présence d'Anne-Marie Carthé et Amel Chaouati sont prévues en Algérie durant le mois de mai:
04 mai, Alger, à la librairie kalimat.
11 mai, Sidi Bel-Abbès, à l'hôtel Benitala
D'autres dates et lieux sont prévus. Le programme sera complété dans les prochains jours.

mardi 19 février 2013

Lecture comparative entre LIRE ASSIA DJEBAR! et PASSIONS IMPUNIES

Par Henriette Alègre .
 
A propos de Lire Assia Djebar ! , ouvrage collectif, Edition La Cheminante 2012.
et de Passions Impunies, George Steiner,  Londres, essais faber and faber 1996 - Gallimard 1997. Taduit de l’anglais par Pierre Emmanuel  Dauzat et louis Evrard.
 
« Lire, c’est comparer » écrit G. Steiner dans Passions impunies :
« Tout acte de recevoir une forme signifiante, dans le langage, l’art, la musique est comparatif (…).Nous cherchons à comprendre, à situer l’objet devant nous – texte, peinture, sonate – en lui offrant le contexte intelligible et informatif d’une expérience préalable et apparentée. Nous nous tournons intuitivement vers l’analogie et le précédent, vers des traits qui sont comme de famille (par conséquent « familiers ») et qui rattachent la chose nouvelle à un contexte reconnaissable ». (Lire en frontalier, p.119).
 
« Le lecteur peu commun » représenté dans le tableau de Chardin,  « Un philosophe occupé de sa lecture » (1734)
Rapprocher les deux ouvrages cités, c’est s’attarder sur la conception du « Lecteur peu commun » que G.Steiner dégage de ce  tableau, pour tenter de la mettre en résonnance avec la démarche créatrice que présente l’ouvrage collectif « Lire Assia Djebar ».
 Cette démarche originale  traduit  une conception de l’engagement  qui fait  écho à la signification de l’engagement du « lecteur peu commun » : cet engagement est total, dans sa réponse et sa responsabilité,  lié à son expérience, à ses habitus culturels .
L’intellectuel, ici, comme le « lecteur peu commun » est « un être humain qui lit, une plume à la main » et pour qui « bien lire, c’est être lu par ce que nous lisons » (que les auteurs soient plasticienne, poète, psychologue, écrivain, comédien, universitaire, traducteur – et qu’il travaille avec des mots ou d’autres matériaux ).
 
Place, rôle, valeurs  dans les représentations iconographiques 
La photographie du  tableau d’Anne marie Carthé « Hommage à Assia djebar » (citation , démarche, poème) précède les actes de lecture des auteurs et les accompagne par des focalisations sur des détails de son œuvre, comme « le  lecteur peu commun »  en « envoi » et au centre du livre Passions impunies,  analyse le tableau de Chardin, chacun adoptant sans doute, une visée transmissive et réflexive.
« Hommage à Assia Djebar » livre une représentation  du  regard du lecteur, plongé, habité (habillé) de façon dynamique dans et par la densité des pages de son œuvre. Habité, éclairé  et « habillé «  sobrement, pour l’occasion, en hommage  à une œuvre de marque.
Ce regard, abstrait, rappelle aussi la vision classique de l’acte de lire : les liens entre l’auteur et le temps, le lecteur et le texte. Ce regard s’inscrit dans un espace esthétique : espace intérieur et extérieur sont délimités, dans ce tableau par la la présence symbolique du  moucharabieh. Mais cet élément contribue à définir ces espaces comme complémentaires : la lecture dans son espace intime et la lecture dans son espace social, comme interaction et transmission.
Ainsi, ce tableau  signifie bien qu’il s’agit là  d’un « lecteur peu commun », un peu  comme « le philosophe occupé de sa lecture », qui, à son époque, représentait le lecteur savant .